Les Sangtiments

2 juillet 2016

Après avoir traité l’apparence et le corps superficiel dans la chirurgie esthétique, Jennifer Des s’est plongée dans les profondeurs du corps.

Dans Les SANGTIMENTS, l’artiste explore à nouveau le thème de la souffrance et investit la chirurgie cardiaque et traumatologie. En chirurgie cardiaque, elle travaille le double sens du cœur lié au sentiments, aux souffrances. En traumatologie, elle met en avant l’insertion du métal et joue sur le côté solide et en même temps fragile de la chair.

Jennifer Des dévoile l’anatomie de manière peu commune. La violence chirurgicale, la chair instrumentalisée prennent une réelle dimension esthétique. Suspendus dans le vide, les organes soustraits de leur contexte, laissent place à des formes abstraites, des couleurs, des textures. Un cœur se transforme en papillon et s’échappe d’un corps mutilé renvoyant au désire de liberté…Thème récurrent chez l’artiste.